PRIX LITTÉRAIRE FRANÇOIS SOMMER

Créé en 1980 par Jacqueline Sommer (1913-1993) en mémoire de son mari, le prix littéraire François Sommer honore chaque année une œuvre – roman ou essai  – qui explore les rapports de l’homme à la nature. Le Prix est ouvert à tout roman ou essai publié dans l’année précédant la remise du Prix avec une extension sur les deux premiers mois de l’année suivante, de façon à inclure la « rentrée littéraire d’hiver ». Il doit s’agir d’un ouvrage inédit, écrit ou traduit en langue française.

La question du rapport de l’homme à la nature doit y être centrale, qu’il s’agisse des rapports au paysage, de la relation avec l’animal, des enjeux de la crise écologique. Les romans primés expriment, de manière sensible et émotionnelle, une expérience de la nature et une réflexion sur les enjeux environnementaux. Les essais doivent apporter un regard novateur et éclairer les débats de société sur ces mêmes enjeux. Ils peuvent couvrir des champs variés : histoire, philosophie, anthropologie, sociologie…

Un Prix est doté de 15 000 euros

Un président d’honneur est désigné chaque année et le lauréat du prix de l’année précédente est invité à rejoindre le jury pour un an. Ce jury est composé de personnalités du monde de l’édition (libraires, écrivains), de chercheurs et d’étudiants. 

LE JURY 2024

  • Xavier Patier, écrivain, président du jury ;
  • Sarah Buekens, professeure à l’université de Gand (Belgique), rédactrice en cheffe de la Revue critique fixxion française contemporaine et spécialiste en littérature environnementale. 
  • Jean-Luc Chapin, photographe ;
  • Nicolas Chaudun, écrivain ;
  • Sibylle Grimbert, écrivaine et lauréate 2023 du Prix ;
  • Dorian Jude, responsable de la librairie du musée de la Chasse et de la Nature ;
  • Léon Mazzella, écrivain ;
  • Eric Neuhoff, journaliste, essayiste et écrivain ;
  • Catherine Pégard, ancienne présidente de lʼÉtablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles ;
  • Fanny Wallendorf, écrivaine et lauréate 2024 du Prix ;
  • Le Master Gouvernance de la transition écologie et sociétés (AgroParisTech/Paris Saclay) représenté par deux étudiantes, Justine Chartier et Elise Fontcuberta.

Quelques lauréats des années précédentes

Erri de Luca, Le poids du papillon, Gallimard, 2012 – Jim Fergus, Mon Amérique, Cherche-Midi, 2013 – Jean-Christophe Bailly, Le parti pris des animaux, Christian Bourgois, 2014 – Henrietta Rose-Innes, Ninive, Zoé, 2015-  Grégory Quenet, Versailles, une histoire naturelle, La Découverte, 2016 – Jean-Baptiste Morizot, Les Diplomates, Cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant, Wildproject, 2017 – Les huit montagnes, Paolo Cognetti, Stock, 2018 – Alain Finkelkraut, Des animaux et des hommes, Stock, 2019 – Nastassja Martin, Croire aux fauves, Verticales, 2020 – Nature humaine, Serge Joncour, Flammarion, 2021 – L’Animal et la mort, Charles Stépanoff, La Découverte, 2022 Le dernier des siens (Anne Carrière), Sibylle Grimbert, 2023 Jusqu’au prodige (Finitude), Fanny Wallendorf, 2024