Serge Joncour, lauréat du Prix du livre François Sommer 2021

Le Prix littéraire François Sommer a été attribué à Serge Joncour pour son roman, Nature Humaine (éd. Flammarion). La cérémonie s’est déroulée vendredi 22 janvier en comité restreint, en présence de Philippe Dulac, président de la Fondation François Sommer, Xavier Patier et Yann Queffélec, respectivement président et président d’honneur du jury. Une remise de prix retransmise sur YouTube et visible ici.

Photo (c)Sandrine Roudeix/Fondation François Sommer. De gauche à droite : Xavier Patier, Serge Joncour, Philippe Dulac et Yann Queffélec

« Il a semblé pertinent, a notamment déclaré Xavier Patier, en ce temps marqué par les difficultés sanitaires et sociales, de couronner un texte tonique, offrant une analyse fine, mais finalement pleine d’humour et d’indulgence, des périls écologiques que court notre humanité. Nature Humaine ressemble à un Epervier de Maheux qui ne serait pas désespéré. Le jury a aussi songé à saluer Serge Joncour dont plusieurs livres, et notamment Chien Loup en 2018, avait dans le passé suscité son intérêt. »

Nature humaine livre une fresque sur le monde rural en retraçant l’histoire française de la fin du XXe siècle vue d’une ferme dans le Lot. Avec cet ouvrage, Serge Joncour décrypte la mise en péril des territoires et des hommes par le progrès et exprime l’amour qu’il porte à la terre dont il est issu.

Doté de 15 000 euros, le Prix littéraire François Sommer récompense un ouvrage (roman ou essai) qui explore et interroge d’une façon originale et sensible la question des relations de l’humain à la nature, qu’il s’agisse des rapports au paysage, de la relation avec l’animal, des enjeux de la crise écologique.

Né à Paris le 28 novembre 1961, Serge Joncour veut devenir nageur de combat. Il interrompt donc rapidement ses études de philosophie, faute de temps. Il exerce différents métiers : maître-nageur, livreur de journaux, cuisinier, rédacteur publicitaire… Il voyage dans de nombreuses îles avant de se consacrer définitivement à l’écriture. En 1998, il publie son premier roman, Vu, qui le propulse sur le devant de la scène littéraire. Il est l’auteur de douze livres parmi lesquels, UV (Le Dilettante, prix France Télévisions 2003) et, aux éditions Flammarion, L’Idole (2005), Combien de fois je t’aime (2008), L’Amour sans le faire (2012), L’Écrivain national (prix des Deux Magots 2014), Repose-toi sur moi (prix Interallié, 2016) et Chien-Loup (prix Landerneau 2018).

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email