Marc-André Selosse, lauréat du Prix François Sommer Homme Nature 2020

Pour sa quatrième édition et avec quelques mois de retard – dû aux restrictions sanitaires- le Prix François Sommer Homme Nature a été décerné par le jury à Marc-André Selosse, professeur du Muséum national d’Histoire naturelle et dans plusieurs universités à l’étranger, un des spécialistes mondiaux des mycorhizes, symbioses entre racines des plantes et champignons du sol. La cérémonie s’est tenue à l’hôtel Guénégaud, siège de la Fondation François Sommer, mercredi 27 janvier 2021 à 15h. Communiqué de presse


“Cessons de voir le monde comme constitué d’organismes et d’espèces, a notamment déclaré Marc-André Selosse, lors de la cérémonie. C’est l’interaction qui bâtit le monde ! Prendre davantage conscience de nos interdépendances nous aidera à mieux appréhender notre empreinte écologique.(Téléchargez son discours)

Photo (c)Sandrine Roudeix/Fondation François Sommer. Le lauréat, entre Yves le Floc’h Soye, animateur du Prix (à gauche) et Philippe Dulac, président de la Fondation François Sommer.

À travers ses recherches, Marc-André Selosse insiste sur l’importance des champignons pour voir le monde, notamment microbien. De la même façon que les plantes dépendent des champignons et créent grâce à eux des réseaux d’entraide avec d’autres plantes, l’espèce humaine est dépendante du monde vivant. Mais ces liens aux écosystèmes et avec les autres Hommes nous sont invisibles.  Investi en formation des enseignants et auteur de plusieurs livres de vulgarisation, Marc-André Selosse plaide pour une vision élargie et pleinement consciente de notre place dans le monde. Il incarne parfaitement l’esprit des Professeurs du Muséum : enseigner et rechercher, certes, mais aussi vulgariser pour un large public. Il considère qu’il n’est pas de liberté sans capacité à réfléchir, ni sans une connaissance minimale des données des disciplines majeures – dont la biologie – pour l’alimentation, la sexualité, la santé et l’environnement. En lui décernant ce prix, le jury réaffirme la nécessaire revalorisation du rôle du scientifique-vulgarisateur dans l’éclairage des débats qui secouent nos sociétés et peuvent aider à reconstruire notre lien à la nature.

Marc-André Selosse est l’auteur de trois livres « La symbiose : structures et fonctions, rôle écologique et évolutif » (Editions Vuibert, 2000) devenu un classique, « Jamais seul : ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations » (Actes sud, 2017, traduit en 5 langues), « Les goûts et les couleurs du monde, Une histoire naturelle des tannins, de l’écologie à la santé », (Actes sud, 2019).

Créé en 2012, le Prix Homme Nature, doté de 50 000 €, récompense tous les deux ans, un(e) scientifique ou une équipe de scientifiques de dimension internationale dont les travaux de recherche pluridisciplinaires présentent des perspectives innovantes et prometteuses en matière de relations entre l’homme et la nature.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email