Disparition : Christian de Longevialle, Président d’honneur de la Fondation François Sommer

Exécuteur testamentaire de François et Jacqueline Sommer, Président de la Fondation de la Maison de la Chasse et la Nature de 1994 à 2011(1), Président d’honneur depuis lors, Christian de Longevialle est décédé à Paris le 29 octobre, dans sa 90ème année, des suites d’une longue maladie.

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, ancien élève de l’École Nationale d’Administration (ENA, promotion 1957), il avait débuté sa carrière au ministère des Finances (1957-1968), affecté à la Direction du Trésor, avant d’être Conseiller technique au cabinet d’André Malraux, ministre d’État chargé des Affaires culturelles, de 1962 à 1965. C’est dans ce cadre que Christian de Longevialle avait été missionné pour aider François et Jacqueline Sommer à choisir un bâtiment susceptible d’être restauré pour recevoir les collections d’art réunies par le couple. Cette recherche s’inscrivait dans le Plan de Sauvegarde et de Mise en valeur du Marais, lancé par André Malraux en août 1964. Les époux Sommer avaient finalement jeté leur dévolu sur l’hôtel de Guénégaud, œuvre de l’architecte François Mansart, sur le point d’être démoli et qu’ils restaurèrent à leurs frais, dans les règles de l’art. Bien que non chasseur, Christian de Longevialle a été étroitement lié à la naissance de la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature en novembre 1964, reconnue d’utilité publique en 1966. Il en a été administrateur, dès sa création, comme représentant du ministre des Affaires culturelles, avant d’en être administrateur, membre du Bureau en tant que trésorier à compter de 1973, au décès de François Sommer. Dès lors, il a conseillé Jacqueline Sommer, devenue Présidente de la Fondation, dans tous les moments-clés, jusqu’à la disparition de cette dernière, en 1993. En raison de la confiance qu’elle lui témoignait, elle l’avait préalablement choisi comme exécuteur testamentaire et l’avait proposé comme Président de la Fondation. Par ses conseils avisés, une gestion maîtrisée, Christian de Longevialle a fait franchir à la Fondation une nouvelle étape, assurant à celle-ci une indépendance et une pérennité financières qui autorisèrent non seulement le maintien de l’existant, mais également le développement de projets ambitieux. Notons parmi ceux-ci l’acquisition en toute propriété de l’hôtel de Mongelas, bâtiment mitoyen de l’hôtel de Guénégaud, conformément au testament de François Sommer qui rêvait d’une extension pour son musée. Un succès que la Fondation doit entièrement à l’habileté et à la ténacité de Christian de Longevialle, lequel a permis au musée de la Chasse et de la Nature de s’engager dans un projet d’une nouvelle ampleur. Fait chevalier de la Légion d’honneur en 2007, nommé commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres en 2010, il a su faire prospérer l’héritage des fondateurs, tant au plan des valeurs, des idées, que des réalisations. Ces dernières années et jusqu’à cet automne, en dépit de soucis de santé, il demeurait très investi et ne manquait jamais un Conseil d’administration de la Fondation à laquelle il a accordé toute son attention pendant 55 années de sa vie. Philippe Dulac, Président de la Fondation François Sommer, l’ensemble des administrateurs, Yves d’Hérouville, directeur général, les salariés de la Fondation, font part de leur profonde tristesse et présentent leurs sincères condoléances à son épouse, à ses enfants et à toute sa famille. Un faire part est paru dans le Carnet du Jour du Figaro, le 3 novembre 2020, jour des obsèques.

(1) Renommée Fondation François Sommer pour la Chasse et la Nature en 2013

 

Notice biographique

Christian de Longevialle (Paris, 18 juin 1931- Paris, 29 octobre 2020)

Marié, quatre enfants

Diplômes : Licencié en droit, Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP), ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA) (1955-1957)

Carrière :  Officier de réserve. Service militaire de mai 1953 à octobre 1954 ; nommé sous-lieutenant ; rappelé sous les drapeaux et affecté en Algérie (janvier 1957-juillet 1957), lieutenant de réserve

Administrateur Civil au ministère des Finances (1957-1968), affecté à la Direction du Trésor

Conseiller technique au Cabinet de Monsieur André Malraux, ministre d’État chargé des Affaires Culturelles (1962-1965)

Directeur, puis Directeur général adjoint de la Banque de l’Union Européenne (1968-1982) puis détaché (1982-1996)

Directeur général puis Président du Groupe Union Industrielle de Crédit – SOFAL (1971-1994)

Président de l’Association Française des Sociétés Financières (1988-1994) et Vice-Président de l’Association Française des Établissements de Crédit (1988-1994)

Trésorier (depuis 1975) puis Président (1994-2011) de la Fondation François Sommer

Membre du Conseil d’Administration (2005-2011) et du Conseil d’Orientation (2005-2017) de l’Établissement public du domaine national de Chambord

Administrateur de sociétés

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email