Entretiens sur le sauvage

Cette série d’entretiens réalisés avec des philosophes, écologues, artistes, gestionnaires d’espaces naturels, etc. propose un état de l’art des réflexions sur la notion de « sauvage ».

A travers une lecture linéaire, auteur par auteur, ou croisée, question par question, vous pouvez naviguer à l’intérieur des différents entretiens qui croisent les regards autour des enjeux contemporains de nos relations aux espaces et aux espèces sauvages.

Baptiste Morizot

Agrégé et Docteur en philosophie, enseignant-chercheur en philosophie à l’Université d’Aix-Marseille. Ses recherches se concentrent sur les relations constitutives entre l’humain et le vivant.

Eric Baratay

Agrégé et Docteur en histoire à l’Université Jean Moulin. Spécialiste de l’histoire des animaux. Après avoir travaillé sur les représentations et les pratiques humaines, il s’est intéressé à la condition et à la présence sociale des animaux. Il travaille maintenant sur les vécus, les ressentis, les comportements des bêtes.

Grégory Quenet

Professeur en histoire de l’environnement à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il est membre de l’Institut Universitaire de France et également consultant sur la sismicité historique et la vulnérabilité aux tremblements de terre pour l’industrie et les installations nucléaires en France.

David Pierrard

Responsable de l’Ecole et Domaine de Belval, dans les Ardennes, propriété de la Fondation François Sommer. Il est en charge de la gestion forestière, cynégétique ainsi que pédagogique du Domaine. Il assure notamment la formation des jeunes chasseurs.

Denis Chartier

Géographe, Maître de conférences à l’Université d’Orléans. Il a notamment mené des travaux sur l’influence des ONG internationales dans les politiques forestières tropicales, du local au global. Il développe une analyse critique des politiques de développements durables et de conservation de la nature dans les pays du Sud selon plusieurs orientations théoriques et thématiques.

G.Cochet et B.Kremer-Cochet

Gilbert Cochet et Béatrice Kremer-Cochet sont naturalistes et professeurs agrégés des Sciences de la Vie et de la Terre. Ils sont membres du Conseil d’administration de l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages). Gilbert Cochet est spécialiste de malacologie. Il est président du Conseil scientifique de la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche.

Julien Salaud

Artiste, il interroge par sa pratique les liens, les forces et la symbolique qui unissent l’homme à la nature. Il s’intéresse autant à la survie des espèces animales et végétales en voie de disparition qu’à la fabrication de créatures célestes, chimères faites d’oiseaux et d’insectes. Il compose ainsi un bestiaire magique.

Denis Couvet

Professeur au MNHN, directeur du département “Ecologie et Gestion de la Biodiversité”. Il est ingénieur agronome et écologue. Ses recherches portent sur les relations biodiversité-société et sur les différents mécanismes sociaux autour des notions de conventions et règles sociales.

Isabelle Arpin

Sociologue, HDR en sociologie, sociologie de l’environnement. Membre de l’IRSTEA (équipe TRACES). Membre de plusieurs conseils scientifiques. Ses recherches se situent au carrefour de la sociologie de l’environnement et de la sociologie des sciences.

Francis Wolff

Philosophe et professeur émérite à l’Ecole Normale Supérieure, Paris. Une partie de ses recherches et publications s’est consacrée à l’histoire de la philosophie antique. Depuis plus de 20 ans, il travaille sur une réflexion personnelle où il traite la question de l’animal à travers celle de l’homme.

Sergio Dalla Bernardina

Enseignant, professeur d’ethnologie. Il est membre de plusieurs comités scientifiques. Ces recherches portent notamment sur les perceptions et représentations du milieu naturel et les rapports de l’homme à l’animal.

Véronique Servais

Psychologue, enseignante-chercheur en anthropologie de la communication à l’Université de Liège. Ses recherches portent sur les interactions et la communication entre l’homme et l’animal notamment dans un cadre thérapeutique.

Francois Moutou

Vétérinaire, épidémiologiste et membre de la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM). Il a été chef de l’unité épidémiologie à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Anses)

Jean-Claude Génot

Écologue, chargé de la protection de la nature au Syndicat de coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord. Membre des JNE (Journaliste et écrivain pour la Nature et l’Ecologie).

Catherine Larrère

Professeur émérite à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de philosophie morale et politique. Elle s’intéresse aux questions éthiques et politiques liées à la crise environnementale et aux nouvelles technologies.

André Micoud

Sociologue, directeur de recherche au CNRS, directeur du MODYS, UMR du CNRS. Ces recherches portent sur la mutation des espaces ruraux saisis par les mouvements sociaux de protection du vivant (réserves, parcs et espaces naturels, rapports aux animaux, biodiversité…)

Jean-Pierre Marguénaud

Professeur de droit privé à la Faculté de droit et des sciences économiques de Limoges. Régulièrement consulté par les médias nationaux sur le statut juridique des animaux. Chercheur à l’Institut de droit européen des droits de l’homme de l’université de Montpellier et dirige la Revue semestrielle de droit animalier.

Sophie Bobbé

Anthropologue, chercheur associé aux laboratoires du Centre Edgar Morin et de MONA à l’INRA, et siège au CNPN (Comité national pour la protection de la nature) du ministère de l’Environnement. Ces recherches portent notamment sur l’anthropologie de la nature et l’anthropologie symbolique.

Raphaël Larrère

Ingénieur agronome et sociologue. Il s’intéresse aujourd’hui à l’éthique environnementale. Il préside le Conseil scientifique du parc national du Mercantour. Il est membre du Conseil d’orientation de recherche et de prospective de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux.