Surveillance des étangs via les cyanobactéries

image

Les cyanobactéries sont des bactéries photosynthétiques capables de coloniser un grand nombre de milieux aquatiques. Leur prolifération peut augmenter la turbidité de l’eau, ce qui limite la pénétration de la lumière en profondeur et empêche l’oxygénation des couches d’eau inférieures. Certaines cyanobactéries peuvent aussi dégager des toxines qui présentent un risque important pour la faune aquatique et terrestre, ainsi que pour l’homme.

L’objectif de ce travail sera de réaliser une étude à moyen terme, sur la qualité de l’eau, les contaminations cyanobactériennes et l’état sanitaire des poissons d’étang. Il s’agit d’acquérir des données sur l’évolution de variables physico-chimiques et microbiologiques des eaux dans des étangs sur plusieurs cycles annuels et d’analyser l’état sanitaire d’espèces piscicoles représentatives de l’écosystème étang et représentant de niveaux trophiques distincts (Perches, Carpes, Gardons) par des approches globales (charge parasitaire) et spécifiques (désordres immunopathologiques).

L’étude reposera sur la mise en place d’un observatoire sécurisé de la qualité de l’eau et de l’écosystème étang sur la base des travaux suivants :

  • Déploiements de capteurs de mesure physicochimiques des eaux (température, pH, conductivité, oxygène dissous
  • Analyses physicochimiques et microbiologiques régulières de l’eau (éléments minéraux majeurs, flore microbienne, recherches de toxines bactériennes et cyanobactériennes).
  • Encagements réguliers de poissons et suivi de leur état sanitaire
  • Analyse de l’état sanitaire d’espèces piscicoles vivant naturellement dans les étangs du domaine.
  • Les plans de gestion en cours des différents étangs de Bel-Val (mise à sec, curage) permettront d’établir des protocoles à T0, c’est-à-dire dès la remise en eau de l’étang.