Développement du label européen « Territoire de Faune Sauvage » en France

Vous êtes propriétaires et/ou gestionnaires de territoires, vous êtes soucieux de concilier activités socio-économiques et conservation de la nature ; candidater au label Territoire de Faune Sauvage

OBJECTIFS

Le Label Territoires de Faune Sauvage (TFS) a pour objectif de valoriser les territoires privés et associatifs mettant en place de manière volontaire des mesures de gestion de la biodiversité au cœur des activités socio-économiques. Il consacre le principe de conservation d’un espace par l’utilisation durable des ressources naturelles. Les acteurs du territoire sont ainsi identifiés comme des composantes de l’intendance du territoire pouvant avoir un impact environnemental favorable et comme autant d’outils potentiels permettant la gestion et la préservation de la biodiversité aussi bien remarquable qu’ordinaire. Les actions quotidiennes, menées naturellement et depuis toujours, sans financement ou obligations réglementaires, sont ainsi mises en exergue dans ce label.

LE LABEL EN EUROPE ET EN FRANCE

Créé en 2005 par l’European Landowner’s Organisation (ELO) et présent dans 17 états membres, le label TFS représente plus de 180 territoires labellisés en Europe, sur plus d’un million d’hectares.

En France, il est développé à partir de 2011. La Fondation François Sommer intègre le Comité de Pilotage français du projet (ELO, FNC, Fondation François Sommer, ONCFS) en octobre 2015. Le comité de pilotage développe le label au niveau national. La Fondation François Sommer est plus particulièrement en charge du secrétariat et de l’organisation des comités de pilotage et assure le lien et la transmission d’information entre le comité de pilotage européen et le comité national.

En avril 2018, 18 territoires sont labellisés dans l’hexagone, représentant plus de 40 000 hectares, dans 12 départements différents.

INTÉRÊTS

image8
image7
image9
image5
image4
image6

Montrer le rôle clef des propriétés privées et ayant-droits dans la conservation de la nature

Proposer une alternative aux politiques publiques de « mise sous cloche »

Pour les territoires labellisés, obtenir une reconnaissance publique à l’échelle régionale, nationale et européenne

Renforcer l’implication des usagers (ex : détenteurs fonciers, ayant-droits, chasseurs, pêcheurs, forestiers, associations, etc.) dans la conservation de la trame écologique et de la nature

Partager des méthodes de conservation et de gestion durable de la faune sauvage et de ses habitats

Défendre les usages habituels du territoire (agriculture, chasse, pêche, etc.) grâce à une gestion concertée intégrant la biodiversité

PARTENAIRES