LES LIEUX

La Fondation François Sommer exerce ses missions sur deux principaux sites.

  • A Paris, elle est installée, depuis l’origine, au cœur du Marais : la fondation, le musée de la Chasse et de la Nature et le club de la Chasse et de la Nature se déploient au sein de deux hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Dans les Ardennes, c’est à Belval, ancien territoire de chasse de la famille Sommer, qu’ont été réintroduites certaines espèces de grand gibier en voie de disparition au lendemain de la Seconde guerre mondiale. En 1995, a été créée l’école de Belval, école de formation aux techniques et aux métiers de la chasse.

L’hôtel de Guénégaud

Monument historique (XVIIe et XVIIIe siècles)
Reconstruit à partir de 1652 pour un conseiller d’Etat à l’emplacement d’un hôtel particulier édifié au siècle précédent, l’hôtel de Guénégaud est l’une des rares constructions civiles subsistantes de François Mansart (1598-1666).
Passé en diverses mains au cours du XVIIIe siècle, cet hôtel « entre cour et jardin » connaît – à partir du siècle suivant – les mêmes vicissitudes qu’un grand nombre d’immeubles du quartier du Marais : lotissement en appartements, réaffectation de logements à l’usage de boutiques et d’ateliers, adjonctions et constructions diverses.
Avec l’appui d’André Malraux, ministre d’Etat chargé des Affaires culturelles, François et Jacqueline Sommer le sauvent de la ruine et en entreprennent la restauration (1964-1966). Depuis le 21 février 1967, il abrite le siège de la Fondation de François Sommer, le musée de la Chasse et de la Nature, le Club de la Chasse et de la Nature.

Galerie photos

L’hôtel de Mongelas

Immeuble du XVIIIe siècle
L’hôtel de Mongelas a été reconstruit en 1704-1707 pour un commissaire extraordinaire des Guerres à l’emplacement d’un hôtel particulier édifié aux XVIe et XVIIe siècles. Les plans ont très vraisemblablement été donnés par l’agence de Jules-Hardouin Mansart et Robert de Cotte.
À partir de 1820, à l’instar de l’hôtel de Guénégaud et d’un grand nombre d’hôtels particuliers du Marais, l’hôtel de Mongelas est loti. Les marchands et les artisans qui y installent leurs ateliers et leurs échoppes déposent l’intégralité des décors. La propriété est démembrée et le jardin vendu.
Acquis par la Fondation François Sommer, cet hôtel a été intégralement restauré en 2004-2007 afin d’y déployer un nouveau parcours muséographique pour le musée de la Chasse et de la Nature. Celui-ci est inauguré le 6 février 2007.

Galerie photos

Le domaine de Belval

Dans les Ardennes, au sein du massif forestier du Dieulet, le domaine de Belval est l’ancienne propriété de chasse de la famille Sommer.
Déployé sur 622 hectares il constitue une réserve de biodiversité abritée au sein de 533 hectares de bois, 50 hectares de prairies et 39 hectares d’étangs. A partir de 1948, certaines espèces en voie de disparition (cerfs, daims, chevreuil, mouflons…) ont été réintroduites à Belval. Depuis 1998, l’École de Belval dispense des formations à la chasse, et aux métiers de la chasse et de la gestion de territoires forestiers.

Galerie photosActualités