Prix François Sommer Homme Nature 2016

21 septembre 2016

Prix François Sommer Homme Nature 2016

© FFS_Stéphane Laure.
De gauche à droite : Philippe Dulac, Président de la Fondation François Sommer ;
Claude Grison, Lauréate 2016 ; Yves Le Floc’h Soye, animateur du Prix

La chimie verte au service de la dépollution: 
Claude Grison est la lauréate du prix François Sommer Homme Nature 2016

Mercredi 21 septembre, Philippe Dulac, président de la Fondation François Sommer a remis le « prix François Sommer Homme Nature 2016 » à Claude Grison, pour ses travaux sur la chimie verte, à l’origine du concept d’éco-catalyse. Il déclare «  Claude est une très grande chercheuse, elle a su développer l’interdisciplinarité au service les relations entre l’homme et la nature , nous sommes très fiers de lui remettre ce prix ».

Ses travaux sont actuellement en cours d’application dans plusieurs secteurs industriels, dont la pharmacie et la cosmétique. Elle est connue du grand public pour ses travaux sur les plantes qui dépolluent les sols.

Claude Grison est professeur de chimie bio-organique à l’Université de Montpellier et dirige le Laboratoire de chimie bio-inspirée et innovations écologiques (FRE 3673 CNRS – UM), appelé ChimEco (CNRS-Univ. Montpellier). Depuis 2008, elle a choisi de développer un nouveau domaine de recherche à l’interface de l’écologie scientifique et de la chimie durable. Cette approche est à l’origine du concept de l’écocatalyse.

La remise de prix en vidéo :

Pour la deuxième édition (le premier lauréat 2014 était Clément Sanchez) de ce prix scientifique, décerné tous les deux ans et doté de 50 000 €, le jury (Yves Coppens, Pierre Cornol …) a souhaité récompenser Claude Grison pour ses travaux d’avant-garde dans le domaine de la chimie verte. Claude Grison a su démontrer par des travaux innovants à quel point le végétal, souvent maltraité par nos diverses pollutions des sols, peut, sans rancune, être également une formidable solution de remédiation, au service de la dépollution et régénération des sols dégradés.

« La restauration de sites industriels impactés par la pollution métallique et la valorisation chimique des phytotechnologies développées par écocatalyse permettent de concilier écologie, technologie et économie. Les activités économiques ne se traduisent pas en coûts environnementaux, mais en bénéfices, capables de soutenir les efforts de remédiation. » /…/ « L’écologie de la pollution industrielle n’est plus seulement un phénomène culturel, elle ne se contente pas d’un discours scientifique. Elle s’attache à démontrer et à mettre en place les outils scientifiques qui contribueront à favoriser la transition d’un passé industriel lourd vers une économie verte et durable et à proposer aux pouvoirs publics des pistes de réflexion et d’action ». Claude Grison

L’intervention en vidéo de Claude Grison lors de la cérémonie de remise du Prix :

Retrouvez via les liens ci-dessous :

Le dossier de présentation
Le film « Nature = Futur » sur les travaux de Claude Grison
Le rapport d’activité 2015 de la Fondation François Sommer

Contacts Presse :

Isabelle Dejeux – agence Allison+Partners – isabelle.dejeux@allisonpr.com – 06 08 16 91 28
Géraldine Soulier – agence Allison+Partners – geraldine.soulier@allisonpr.com – 06 17 85 13 44

Partager